Chaud Bouillon métamorphose les halles de Fives Cail en un tiers lieu de la transition alimentaire

Entretien avec Sarah Quelard, Directrice des opérations du Groupe Petite Lune.

Bonjour Sarah, pouvez-vous nous présenter ce que vous faites chez Petite Lune, et l’origine du projet Chaud Bouillon ?

Avec plaisir ! Petite Lune c’est une entreprise de l’ESS qui développe des tiers lieux culturels pérennes ou éphémères, au sein d’espaces publics plutôt en jachère ou abandonnés, pour leur redonner une nouvelle vie. Chaque lieu est unique et les programmations sont assez différentes les unes des autres. Nous animons par exemple chaque été La Javelle à Paris, une guinguette qui propose de grands bals dansants, ou encore La Bonne Planquette à La Rochelle, un food market durable. Ce qui fait notre spécificité, c’est l’engagement social et environnemental de tous nos projets, et leur dimension expérientielle : chaque lieu est un véritable spectacle vivant.

Source : site internet Chaud Bouillon

En 2019 a ainsi démarré le projet Chaud Bouillon, porté par la ville de Lille, la Commune d’Hellemmes, la MEL (Métropole Européenne de Lille) et SORELI (Société Anonyme d’Economie Mixte de Rénovation et de Restauration de Lille), dans le cadre de la métamorphose du quartier de Fives Cail. L’ambition ? Transformer les anciennes halles de métallurgie de 2 000 m2 en un tiers lieux vivant, vecteur de développement économique et de lien social autour de la transition alimentaire.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la programmation et les différents acteurs fédérés par le lieu ?

Chaud Bouillon s’articulera autour de 4 espaces complémentaires.

Les 4 espaces complémentaires : FoodCourt, cuisine partagée, cuisine professionnelle et ferme urbaine (Source : site internet Chaud Bouillon et Lilotopia)

Tout d’abord le FoodCourt opéré par Petite Lune, qui regroupera plusieurs clos de restauration, proposant une cuisine d’ici et d’ailleurs, bio, de saison, locale et faite maison. C’est un espace qui sera vivant et ouvert à tous, dans lequel auront lieu plus de 600 ateliers et animations, et pas moins de 150 événements et spectacles, gratuits et en accès libre pour la plupart.

Ensuite, 200 m² de cuisine commune, mise à disposition pour des particuliers ou associations, dans laquelle petits et grands prendront part à des ateliers chaque semaine. Elle est opérée par le Centre Communal d’Action Sociale de Lille, qui anime la politique sociale de la Ville, en partenariat avec Les Sens du Goût, qui accompagne depuis 20 ans les mangeurs vers une alimentation savourable : savoureuse, locale et durable.

En complément de ces espaces, Baluchon occupe les 230 m² de cuisine professionnelle pour ses activités d’accompagnement et d’incubation d’entreprises culinaires durables et de traiteur solidaire, qui servira dans et en dehors de la halle.

Enfin, la Ferme Urbaine regroupe 350 m2 d’espaces qui démontrent l’intérêt et le potentiel de remettre de l’agriculture au coeur des villes : une serre en aquaponie, associant cultures de plantes et élevage de poisson et une champignonnière gérée par l’école d’ingénieurs JUNIA, une pepinière, une salle de formation, des bacs potagers pour réaliser des tests de cultures, ainsi qu’un poulailler ouverts à tous publics par l’association Lilotopia. L’objectif ? Cultiver des produits locaux distribués en circuit ultra court au sein du Food Court et du quartier, et former les professionnels et citoyens à des modèles plus durables.

Vous évoquiez plus tôt la réhabilitation du quartier de Fives Cail, Chaud Bouillon s’inscrit dans une ambition plus globale de transformation de ce quartier ?

En effet, depuis 2015, c’est tout Fives Cail qui se métamorphose sur 25 ha afin de devenir un écoquartier avec toutes les fonctions d’une ville : de l’habitat (1 030 logements sont programmés), des entreprises, des infrastructures sportives et des espaces publics pour se divertir, se balader, échanger, et se détendre. Une transformation qui s’opère dans le respect de la mémoire des lieux et se tourne vers la ville de demain, avec de fortes ambitions environnementales, une éco-construction et une forte végétalisation des espaces.

Le futur éco-quartier Fives Cail (source : Ville de Lille)

Autour de Chaud Bouillon, s’articuleront notamment : 

  • La LOCO : Tiers lieu ESS qui abritera des entreprises, espaces de coworking et un café citoyen
  • Une microbrasserie qui produira des bières artisanales locales
  • Des espaces de sport et de bien être avec une salle d’escalade et une piscine
  • De nombreux ouvrages comme la Bourse du travail, le lycée Hôtelier International ou encore une résidence étudiante

C’est en effet tout un écosystème d’acteurs qui sera fédéré. Comment appréhendez vous leur coopération dans ce type de projet ?

La modélisation de la gouvernance est un sujet fondamental, qui n’est pas toujours évident à traiter. Aujourd’hui nous n’avons pas décidé de la forme juridique finale car les besoins ne sont pas déterminés à 100% – ce sera soit SCIC soit une association. Mais dans tous les cas, il est selon moi primordial que chacun des membres se connaisse humainement, et partage une vision commune sur le projet. Pour répondre à l’AMI chaque porteur de projet devait s’inscrire dans des valeurs, qui se manifestent aujourd’hui en une charte d’engagement. 

Je pense aussi qu’il est indispensable de sacraliser des moments d’écoute et de partage, et de prendre le temps de recueillir les besoins et avis de chacun pour continuer d’avancer ensemble dans la même direction. Pour les nouveaux incubés de Baluchon par exemple, toutes les parties prenantes du projet ont été invitées à participer à la sélection. Demain, nous fonctionnerons un peu comme une coopérative, au sein de laquelle les acteurs mutualisent pas mal de services, notamment les approvisionnements pour les différents restaurateurs, et la ramasse et gestion des biodéchets.

Quelles sont les prochaines étapes ?

L’ouverture de tous les espaces de Chaud Bouillon est prévue pour le printemps 2023, mais certains sont aujourd’hui partiellement accessibles. L’incubateur Baluchon a accueilli sa première brigade sur le lieu en septembre 2021 aux côtés du traiteur qui s’est lancé en novembre 2021, et la cuisine commune a ouvert au mois d’octobre de la même année. A termes, nous projetons d’accueillir 200 000 visiteurs par an et de créer 80 emplois.

Concernant le développement de Fives Cail, on est sur des temps beaucoup plus longs : 400 logements sont cours de construction, dont 300 qui seront terminés à la fin de l’année 2022. Pour les autres infrastructures, notamment le parc et la piscine, les premiers chantiers sont prévus pour fin 2024 – début 2025.

L’avis de FoodBiome : 

Le projet Chaud Bouillon s’impose comme un pôle alimentaire incontournable de la métropole lilloise, qui recrée du lien avec son territoire en redonnant vie à des espaces délaissés, tout en favorisant le développement économique et le lien social autour de la transition alimentaire. Vertueux dans tous ses aspects, il recrée une réelle “place du village”, dans un quartier qui avait perdu cet état d’esprit, en fédérant tout un écosystème de partenaires engagés autour de valeurs communes : le respect de l’environnement, le partage, et la culture au sens large, de la fourche, à l’esprit !

Un projet très inspirant qui renforce notre conviction que la périphérie des villes est une clé de voûte de la reconnexion entre des bassins de production et de consommation, et que c’est au travers de lieux expérientiels et pédagogiques comme celui-ci que les citoyens pourront recréer du lien avec leur alimentation.

En savoir plus sur Chaud Bouillon, découvrez leur site internet.